Conseil municipal du 13 septembre 2021 – intervention d’Honoré Puil sur la question du logement étudiant

Madame la Maire, mes chers collègues,

Notre groupe des élus du Mouvement Radical se félicite des conditions de la rentrée scolaire dans les écoles rennaises. C’est, en effet, plus de 14 000 élèves qui auront été accueillis dans les écoles publiques de la ville, un chiffre en progression nécessitant l’ouverture de plus de 7 classes supplémentaires à Rennes.

Notre politique locale de l’habitat n’est sans doute pas étrangère à cette  augmentation. Et à celles et ceux qui doutent de la nécessité de construire, voilà une bonne raison. Il ne s’agit pas de construire pour construire mais bien de le faire  pour maintenir le dynamisme de la ville, la qualité de ses services publics et son attractivité.

A l’occasion de ce premier conseil municipal de rentrée et en présentiel pour l’ensemble de nos collègues élus, je veux aussi saluer le grand retour des étudiants sur les bancs des universités. Pour rappel, Rennes 8 ème pôle universitaire Français, 1er du grand ouest,  compte 70.000 étudiants soit 20,5% de la population, une augmentation de 21% du nombre d’étudiants entre 2009 et 2019. Après une année si particulière pour la majorité des étudiants, trouver à nouveau à se loger, sur Rennes et la métropole, a été, ces dernières semaines, la préoccupation première.

En effet, nombre d’entre eux doivent quitter le foyer familial pour poursuivre leurs études (62 % de nos étudiants ont obtenu le bas dans un autre département que l’Ille-et-Vilaine), se pose donc alors la question du logement. Où se loger ? A combien se loger ? Quel est le plus avantageux ? Seul ou en colocation ? Des interrogations plus complexes encore pour les étudiants modestes pour lesquels le logement représente un poste de dépenses très important.

Rappelons-le, le logement est une condition de la réussite des étudiants. C’en est même un facteur majeur, car cela va de soi, le contexte dans lequel un jeune travaille à bien évidemment un impact sur ses chances de réussite.

Le logement joue un rôle fondamental dans la construction de l’identité individuelle et pour l’insertion professionnelle et sociale. Pour beaucoup, être logés hors du domicile familial est une obligation pour poursuivre des études. Les études montrent également, que plus le logement étudiant est cher, plus ce coût sera désincitatif à la décohabitation, non pas pour les étudiants issus des milieux les plus favorisés, mais pour les étudiants issus des milieux les plus fragiles. On mesure alors mieux la mission sociale cruciale du logement étudiant auquel notre majorité est attaché : faire diminuer au maximum l’impact du logement dans les inégalités devant l’enseignement supérieur.

Permettre la réussite des étudiants en leur fournissant des conditions de vie et d’études adaptées, en partenariat avec l’État, les autres collectivités territoriales, les établissements d’enseignement supérieur et les acteurs du logement de notre territoire, est une des grandes priorités de notre collectivité.

C’est ainsi et comme je l’ai indiqué dans mon communiqué du 23 août dernier, que dans le cadre de son Programme Local de l’Habitat, Rennes Métropole s’engage depuis plusieurs années à favoriser la construction de logements pour les étudiants. Avec en 2020, près de 7000 places en résidences universitaires, 2700 places en résidences services et 2143 places en résidences écoles, Rennes Métropole fait partie des métropoles qui répondent le mieux à l’augmentation du nombre de ses étudiants (+ 27 % en 10 ans). D’ici à une année et demie, c’est un potentiel de plus de 1150 logements étudiants supplémentaires qui sont attendus. Ces chiffres ne prennent pas en compte les livraisons de studios réalisées par la promotion immobilière privée dans le secteur diffus.

Bien évidemment la question du maintien ou de l’accès au logement a été est une préoccupation. Voilà pourquoi, par exemple, dans le cadre de la crise covid 19 les étudiants ont pu être soutenu par notre fonds d’urgence logement ou que prochainement nous mettrons en place un garantie locative jeunes.

Signe de l’intérêt que nous portons à cette question, Rennes Métropole s’est doté en lien avec son agence d’urbanisme et ses différents partenaires (Crous, écoles, universités, Agence départementale d’information sur le logement, bailleurs, gestionnaires de résidences…), d’un Observatoire Territorial du Logement Étudiant qui a pour objectif de structurer la connaissance de l’offre existante en logements étudiants et d’éclairer sur les besoins à venir. Nous en tiendrons compte dans la préparation de notre prochaine programme local de l’habitat.

Bien évidemment, je serais incomplet si je ne mentionnais pas les actions conduites par les autres collègues de la majorité qu’ils ou qu’elles soient en charge à la ville ou à la métropole de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et de la vie étudiante. Elles sont déclinées très régulièrement dans nos conseils.

 

Je vous remercie.

Honoré PUIL

Président du groupe Mouvement Radic

Info qui pourrait vous intéresser...

Conseil municipal du 28 juin 2021 – intervention d’Honoré Puil Concernant la charte construction et citoyenneté

Madame la Maire, Chèr(s) collègues, La charte “construction et citoyenneté” vient répondre à un manque. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 16 =