DERNIERES ACTUS !

Conseil municipal du 29 mars 2021- Débat de politique générale – Intervention d’Honoré Puil sur Situation des intermittents du spectacle

Madame la Maire, mes chers collègues,

Depuis quelques jours maintenant, nous assistons à l’occupation pacifique de nombreux lieux culturels, on en dénombre un peu plus de 70 à travers toute la France y compris à Rennes par les intermittents du spectacle. Si le mouvement des de ces derniers est une mobilisation de salariés du spectacle, une mobilisation d’artistes, il est aussi une mobilisation de précaires de l’emploi qui subissent de plein fouet la crise sanitaire et redoutent plus que jamais la réforme de l’assurance chômage.

Les chiffres sont alarmants, 46% des allocataires de l’intermittence ont subi une baisse de leurs salaires bruts supérieure à 50%.

Vous l’aurez compris parmi les revendications portées par cette mobilisation, il y a le retrait de la réforme de l’assurance chômage bien sûr et l’extension du modèle d’indemnisation des intermittents et bien sûr la réouverture lieux culturels.

Face à l’arrêt quasi-total des activités du secteur, l’État a décidé de prolonger automatiquement d’un an les indemnisations des intermittents du spectacle. Mais cette « année blanche » prend fin en août prochain, et une bonne partie de 2021 est déjà passée sans que la vie culturelle n’ait pu reprendre, or pour conserver leurs protections sociales, les salariés doivent, coûte que coûte, obtenir leurs comptes de 507 d’heures cotisées sur 12 mois, c’est la raison pour laquelle professionnels et syndicats de la culture se mobilisent pour réclamer la prolongation de cette mesure, pour une année supplémentaire au moins.

Comprendre la situation des intermittents du spectacle nécessite donc de prendre connaissance de leur spécificité juridique. La carrière professionnelle des salariés intermittents du spectacle est faite d’une alternance constante, mais sans périodicité réellement prévisible, entre temps d’emplois, contractualisés avec des employeurs multiples, et temps de chômage, ce qui justifie qu’ils bénéficient d’un régime spécifique d’emploi chômage. S’ajoute à cela une précarisation sectorielle déjà chancelante, définie par la fragilité de nombreuses entreprises du secteur (tout particulièrement celles du spectacle vivant) ; les effets de cette crise sanitaires couplés aux contraintes réforme de l’assurance chômage entraîneront indubitablement vers la paupérisation de cette population.

Nous avons, depuis quelques années maintenant et surtout pendant cette crise mis en place une politique culturelle volontariste. Je pense ici, au maintient des subventions exceptionnelles auprès des festivals, c’est ainsi que le « Grand souflet » le festival Mythos et bien d’autres ont pu bénéficier de ce soutien.

Mais aussi à l’attribution des subventions exceptionnelles aux associations tels que Tilt, et le projet Co-Rennes A Virus, du Le Banquet Céleste engagé pendant la crise, Dooinit très impliqué au Blosne et tant d’autres… .

Nous mesurons en effet à quel point il est vital de permettre, aujourd’hui plus que jamais, aux Rennaises et aux Rennais de s’approprier ce qui leur appartient qu’il s’agisse du spectacle vivant, du théâtre, des arts dans leur ensemble, qui constituent le patrimoine le plus précieux de notre pays.

Mais quel que soit sa forme et son contenu, nous serons tous d’accord pour dire que la culture est essentielle. Elle valorise le capital humain, elle cultive le dépassement intellectuel, elle diversifie, crée du partage et du dialogue. Elle est pour ainsi dire indispensable à une société en mouvement. C’est là-dessus que repose le tissu culturel de la France.

C’est dans cet esprit que les Radicaux appellent de leurs vœux, à la reconduction de de l’année blanche (autrement dit à la prolongation exceptionnellement du versement de leurs allocations chômage) et à une reprise d’activité et la réouverture des lieux culturels dans le respect bien évidemment du protocole des règles sanitaires.

 

Honoré Puil

Président du Groupe Mouvement Radical

 

Info qui pourrait vous intéresser...

Conseil municipal du 17 janvier 2022 – intervention de Honoré Puil sur le devenir du parking Vilaine

Madame la Maire, mes cher(e)s collègues, Je veux faire deux courtes remarques l’une sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + six =