Nutrition-Santé : la Ville de Rennes devient ville active du PNNS

Pierre Christen est conseiller municipal PRG délégué au sport et à la nutrition-santé. A ce titre, il a impulsé la mise en place d’actions, au niveau de la Ville de Rennes, visant à promouvoir une alimentation saine et équilibrée.

Afin de donner à ces actions une plus grande visibilité, la Ville de Rennes a décidé, à l’initiative de Pierre Christen, de signer la charte « ville active » du programme national nutrition-santé. Le dossier était présenté en séance du conseil municipal du 10 mai 2010. Voici le texte de son intervention.

Pierre ChristenLa mise en place d’une politique nutritionnelle apparaît comme une priorité de santé publique. Le lien entre l’alimentation et la santé est, en effet, de mieux en mieux compris. Associés au phénomène de sédentarité, les déséquilibres alimentaires ont un impact sur la genèse de nombreuses pathologies (maladies cardiovasculaires, cancers, obésité, ostéoporose, diabète).

Pour répondre à ces défis, la France s’est dotée d’un Programme National Nutrition Santé (PNNS), dont le second volet s’achève cette année. Le rapport d’évaluation du PNNS 2 réalisé conjointement par l’Inspection Générale des Affaires Sociales et l’Observatoire de la Qualité de l’Alimentation) a été rendu public en fin de semaine dernière. Il recommande d’assurer sa pérennité, car il constitue une démarche utile et indispensable au succès de toute politique nutritionnelle. Il fait toutefois le constat – je cite – « qu’il lui a été difficile de définir avec succès une politique nutritionnelle généraliste, qui tienne compte par ailleurs des différentes populations cibles en fonction de leur âge (les jeunes, notamment), ou de leur niveau socio-économique (les populations en situation de pauvreté ou de précarité). »Rennes, ville active du PNNS

Or justement, les villes, par leurs compétences, leurs liens avec les populations et de nombreux professionnels intervenant dans les domaines social, sanitaire, enfance, jeunesse, sport, éducation, économique, sont des acteurs cruciaux pour la mise en œuvre d’interventions de proximité dans le domaine de la nutrition et de l’activité physique. La prise en considération des déterminants sociaux-économiques et culturels des comportements alimentaires est consubstantielle à notre plan d’actions.

C’est pourquoi la Ville de Rennes, « Ville Santé », s’est engagée dans une démarche volontariste en mettant en œuvre un plan d’action dans ces domaines, axée prioritairement sur les enfants et les publics les plus fragilisés.

Nous avons privilégié une approche globale. Les actions engagées portent tout à la fois sur l’offre alimentaire, l’accompagnement des professionnels, l’éducation alimentaire en direction des enfants, parents, agents municipaux et du grand public ainsi que la mise en place d’indicateurs de suivi et d’évaluation. Par ailleurs, il s’agit d’une démarche transversale et partenariale : entre les différents services de la ville concernés, mais aussi entre les partenaires mis en réseau dans le cadre du groupe de travail « nutrition, activités physiques » du Comité Consultatif « Santé et environnement dans la ville ».

Afin de conforter cette dynamique, j’ai donc l’honneur de vous demander, mes chers collègues que la Ville de Rennes soit signataire de la charte des villes actives du PNNS, qui nous engage à développer un programme et des actions en cohérence avec le PNNS.

Pierre Christen

Info qui pourrait vous intéresser...

Exonérations diverses en soutien à la vie économique rennaise : intervention de Honoré Puil

Lors du conseil municipal de la ville de Rennes du lundi 18 mai 2020, Honoré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 13 =