DERNIERES ACTUS !

Présentation par Honoré Puil du vœu de soutien et de solidarité à l’Ukraine

Madame la Maire, Cher(es) collègues,

La date du 24 février 2022 restera tristement dans les livres d’histoire.

Elle marque le retour de la guerre sur notre vieux continent, du tragique et du pire après presque 80 années de paix et de prospérité. A l’heure où nous nous réunissons, l’Europe connaît son plus grand exode de population depuis 1945 sans compter les milliers de victimes innocentes : hommes, femmes et enfants.

Le président de la fédération de Russie a décidé, ce jour-là 24 février, de se venger de la chute de l’U.R.S.S. et rêve de réinventer un monde qui n’existera plus jamais.

Totalement isolé, il n’en a cure. Ne nous a-t-il pas rappelé qu’il était le président de la deuxième force nucléaire du monde ? Dans le même temps, c’est un président qui a peur pour sa vie et qui vient d’embourber, sans doute pour longtemps, son pays dans un conflit à l’issue très incertaine.

Il y a très clairement dans ce conflit un agresseur, le président Russe, et un agressé, l’Ukraine. Mais et sans rien ignorer de l’histoire de ces deux peuples, si nous nous en sommes là aujourd’hui, c’est peut-être aussi parce que nos démocraties sont souvent faibles et lâches devant les puissants, que nos débats démocratiques notamment en France ne sont pas toujours à la hauteur des enjeux lorsqu’il s’agit de la paix et de la guerre, de la vie et de la mort !

Nous n’avons pas beaucoup protesté contre les précédentes exactions russes ! Nous avons signé quelques pétitions puis nous sommes retournés à nos occupations !  Certaines forces politiques françaises ne se sont-elles pas rendues complices et comportées comme des paillassons de l’envahisseur tout au long de ces dernières années ? Nous ne devrons pas oublier les images ou les phrases prononcées.

Nietzche a dit un jour que « l’Europe ne se ferait qu’au bord du tombeau ». L’Europe actuelle, puissance économique, culturelle, technologique est née sur les millions de morts de la seconde guerre mondiale. Il faut qu’elle soit demain, comme l’a souligné le président la république dans son message au sénat, « plus qu’une union de consommateurs mais aussi un projet politique attaché à des valeurs et des principes communs. L’Union européenne doit devenir une puissance souveraine en matière militaire et énergétique ». Il faut un sursaut européen et c’est maintenant !

En attendant, nous européens allons participer indirectement à cette guerre en soutenant le peuple ukrainien et son président Zelenski qui fait honneur au monde libre.

Lors des grands moments de l’histoire, – ce fût le cas en 1914 comme en 1940 –  les principales forces politiques représentées au conseil municipal de notre ville se sont toujours retrouvées pour condamner la guerre et venir en secours aux victimes.

C’est donc dans un esprit de concorde, de solennité, de gravité que notre groupe vous propose d’adopter un vœu affirmant la position de notre conseil municipal vis-à-vis de la guerre en Ukraine. S’il est adopté, il fera honneur à notre ville !

C’est ce vœu que je me propose de vous lire maintenant. Vœu qui sera suivi de deux délibérations très concrètes de soutien à l’Ukraine.

 

Le 24 février, le Président de la Fédération de Russie a décidé de mener une opération militaire sur de territoire de l’Ukraine, République indépendante, engageant ainsi des forces armées terrestres, aériennes et maritimes. Au mépris du droit international et des efforts diplomatiques entrepris par l’Union Européenne, la Russie a choisi de violer l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine.

Les conséquences de ces choix seront importantes dans les mois à venir, y compris pour notre pays. Malgré cela, le peuple de France, source de la légitimité de notre République, et ses conseils municipaux, apportent tout leur soutien au peuple ukrainien. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes demeure au cœur du message universaliste porté par la République française.

Face à la difficulté de la situation et aux temps incertains qui s’annoncent, le conseil municipal de Rennes réuni le lundi 14 mars 2022 :

  • Soutient la ferme condamnation par la France de l’invasion militaire et des bombardements de l’Ukraine par la Russie, et apporte tout son soutien au peuple ukrainien ;
  • Réclame des sanctions internationales à la hauteur de ces actions unilatérales de guerre ;
  • Encourage le Président de la République à poursuivre les efforts de coordination des diplomaties européennes pour garantir la sécurité du territoire de l’Union Européenne.
  • S’engage à soutenir les associations humanitaires spécialisées dans l’acheminement de matériels de première nécessité et déjà engagées dans l’aide aux Ukrainiens déplacés ;
  • S’engage à favoriser l’accueil en France et à Rennes d’éventuels réfugiés ukrainiens.

 

Info qui pourrait vous intéresser...

Débat de politique générale : intervention de Honoré Puil sur la question de la politique du logement en France

Madame la Maire, Chèr(es) collègues, En fin de semaine s’est déroulé au couvent des Jacobins, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × cinq =