Retraites : les Radicaux de Gauche s’associent à la journée nationale d’action du 7 septembre

Honoré Puil, Maryline Daunis et Pierre Christen (conseillers municipaux de Rennes) et Yvan Trellu (conseiller municipal de Saint-Jacques-de-la-Lande), ainsi que l’ensemble de la Fédération d’Ille-et-Vilaine du PRG, soutiennent l’appel à manifester le mardi 7 septembre 2010, lancé par les organisations syndicales avant l’examen par le parlement de la réforme des retraites.

Cette réforme est une réforme dure et injuste, qui ne comporte aucune dimension sociétale : quid des temps de la vie, de la jeunesse (de plus en plus écartée de l’emploi stable et durable), de la prise en compte des périodes de stage, du bénévolat, et de la pluriactivité ?

Les Radicaux de Gauche constatent en outre que la réforme des retraites n’a pas donné lieu à un réel dialogue social, les propositions du gouvernement étant distillées au compte-gouttes.

Face aux mesures injustes proposées par la droite, les Radicaux de Gauche proposent que l’équilibre du système soit réalisé en envisageant un système de retraites à trois niveaux.

Le premier niveau est celui de la sécurité. Tout individu doit disposer, à l’âge de la retraite, d’un revenu au moins équivalent au SMIC. En tant que de besoin, ce revenu minimum garanti sera financé par l’impôt.

Le deuxième niveau est celui de la solidarité. Il est le cœur du système des retraites, et doit continuer de reposer sur la répartition.

Au-delà d’un certain niveau de pensions de retraite (trois ou quatre fois le SMIC, en fonction des contraintes de financement), les compléments le cas échéant recherchés relèvent de la responsabilité individuelle.

Info qui pourrait vous intéresser...

Réaction d’Honoré Puil suite au décès d’Yves Préault

« J’ai d’abord connu Yves Préault comme responsable du Parti Socialiste puis comme collègue du conseil …

Un commentaire

  1. Comment le prg se positionne face à son grand frère du PS ?

    C’est avec consternation que nous avons pu voir le PS distribuer ses tracts indiquant sa volonté d’augmenter la durée de cotisation a “41.5 années en 2012 + 50 % de l’augmentation de l’espérance de vie ” tout en défendant la retraite à 60 ans ! http://parti-socialiste.fr

    Il sont tout simplement sur la ligne de la CFDT qui est principalement responsable de la situation actuelle en ayant signé en 2003 l’allongement de la durée de cotisation à 42 ans en 2020 avec le gouvernement Fillon de l’époque.

    C’est au bal des hypocrites que l’on assiste : comment défendre la retraite à 60 ans alors que l’on sait que personne ne pourra plus désormais partir avec une retraite à taux plein à 60 ans ! La majorité des élèves étudiants que cela soit dans le général ou le professionnel partent du système scolaire et universitaire à 20 voir 24-25 ans sans compter sur les périodes de chômage.

    Le calcul est simple : 20+42 = 62 ans pour ceux qui auront commencé plus tôt, 25+42 = 67 pour les autres !

    Le PS et la CFDT nous amènent droit dans le mur, ils ne tarderont pas à lâcher le mouvement social dès qu’ils auront obtenu les miettes qu’ils réclament.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + sept =